Nos Vins et Millésimes

Château Lafargue, vin de Pessac-Léognan

Millésimes Rouges

Château Lafargue 2015 (rouge)

Le millésime 2015 porte la signature d’un grand vin. La couleur est soutenue et profonde. Les fruits sont parfaitement mûrs tout en gardant une fraîcheur qui donne de l’élégance. Sa structure est riche et puissante tout en restant dans la finesse grâce à son terroir de Graves.

Sa persistance en bouche est exceptionnelle avec une belle tension qui lui donne du caractère et lui garantit un très bel avenir.

Un vin de grande classe.

• Médaille d’Or au Concours de Bordeaux Vins d’Aquitaine 2018
• Médaille d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles 2018

A garder +/- 2020/2037

Château Lafargue 2014 (rouge)

Très belle robe rubis, nez de fruits rouges frais : cerises, framboises et une pointe d’épices et de vanille. La bouche est à la fois fine, élégante et structurée. C’est la fraîcheur qui domine avec de jolis tannins qui assurent la garde. Le fruit est omniprésent.

Ce vin est par sa structure et sa fraîcheur tourné vers l’avenir mais en même temps abordable dans sa jeunesse.

A garder +/- 2019/2031 (dégusté été 2015)

Château Lafargue 2013 (rouge)

Belle couleur rubis, nez de fruits rouges : cerise, framboise et une pointe de poivre blanc.

La bouche est très ronde, souple avec beaucoup de sucrosité. Les fruits se retrouvent pleinement. Les tanins font patte de velours.

Un vin tout en fruit et en rondeur, obtenu au prix d’efforts considérables à la vigne comme au chai, qui vous apportera beaucoup de plaisir dès sa jeunesse.

• Médaille d’Or au Concours de Bordeaux Vins d’Aquitaine 2016

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2016/2025 (dégusté été 2013)

Château Lafargue 2012 (rouge)

Un rouge presque sanguin qui indique jeunesse et caractère. Le nez rappelle la cerise, le caramel, la vanille et le chocolat.

La bouche est puissante, structurée, avec de jolis tanins soyeux assurant du potentiel de garde.

Quelques années en cave révèleront son fabuleux terroir de Pessac-Léognan et salueront le travail des hommes dans la vigne comme au chai à réussir un millésime compliqué.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2017/2026 (dégusté été 2013)

Château Lafargue 2011 (rouge)

Ce vin est vêtu d’une parure rouge vif aux reflets rubis et d’une belle intensité. Son nez est aussi flatteur que sa robe avec des notes de fruits rouges mûrs : cerise, prunes et des épices : poivre gris, réglisse, le tout rafraîchi par une pointe de chlorophylle.

En bouche c’est une gourmandise : fruits, épices, et tabac blond pour les arômes, volume, ampleur et sucrosité bien encadrée par de jeunes tannins pour le palais.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2016/2025 (dégusté en août 2012)

Château Lafargue 2010 (rouge)

Robe profonde, remarquable intensité, couleur grenat aux reflets violets.
Au nez c’est une corbeille de fruits rouges et d’épices (prune, cerise noire, réglisse, poivre chinois) très harmonieusement mêlés…

Une véritable gourmandise avec de jeunes tannins d’excellente qualité et une très belle sucrosité.

• Médaille d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles 2013

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2017/2027 (dégusté en septembre 2011)

Ce vin porte une robe éclatante d’un rouge pur avec des reflets violets. Son nez fin et complexe exalte des arômes de fruits rouges bien à maturité : cerise bigarreau, prune, le tout saupoudré d’une touche de poivre gris et de réglisse sous fond de pain grillé.

La bouche est tout en douceur et en sucrosité malgré une belle structure tannique.

Vin avec une belle ampleur au palais et une longueur suave. Sa structure et sa complexité aromatique lui assurent un grand potentiel de garde…

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2016/2026 (dégusté en septembre 2010)

Vin à la robe grenat et aux reflets rubis. Son nez est saisissant par sa fraîcheur avec des notes de prune fraîche, de cassis, de confiture de mûres accompagnées par une pointe de poivre blanc, de tabac blond et de pain brioché.

La bouche est tout aussi fruitée avec des arômes de mûre, de groseille, de cassis pour finir sur une note de café torréfié.

Les tanins sont encore bien appuyés, signes de jeunesse et demandent à se fondre, assurant un grand potentiel de garde à ce vin.

• Citation au Guide Hachette 2012

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2015/2030 (dégusté en août 2009)

Ce vin présente une délicate robe rubis. Son nez est tendre et élégant dès l’attaque : arômes friands de cerise, de prune, de poivre blanc et de curcuma.

La bouche est soyeuse et concentrée, en effet on sent une belle sucrosité relayée par une belle matière tannique certes présente mais déjà bien fondue.

Au palais, les arômes de torréfaction dominent, en finale c’est le fruit, surtout la prune, qui prolonge la bouche.

Vin long, soyeux et riche, très agréable, jeune mais à laisser se bonifier avec le temps.

• Médaille d’Or au Concours de Bordeaux Vins d’Aquitaine 2010

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2012/2024 (dégusté en août 2008)

Belle robe pourpre brillante aux reflets fuschia. Nez frais de fruits rouges, d’épices (coriandre, curcuma) et de bois nobles (santal, chêne frais).

La bouche est fraîche et équilibrée. Les tanins sont présents mais discrets. Arômes de fruits rouges en bouche avec une finale de moka.

A carafer si bu jeune, garde minimum conseillée.

• Citation au Guide Hachette 2010

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2013/2021 (dégusté en juin 2008)

Elégante robe cerise aux reflets grenats. Bouquet d’arômes d’une grande finesse : cerise noire, prune d’ante, pivoine et chocolat.La bouche est douce et suave.

Les tanins généreux, encore fermes en finale, donnent du relief et de la longueur.

A carafer si bu jeune, garde minimum conseillée.

• Médaille d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles 2008
• Prix d’Excellence des Vinalies 2008

Quand boire le Château LafargueA boire 2014/2025 (dégusté en juin 2007)>/span>

Très belle couleur rubis foncé. Le nez est plein de sucrosité avec des notes de caramel, de fruits frais, principalement de cerise et de framboise, avec une pointe de poivre blanc.

La bouche est charmeuse, ronde, souple et élégante.

Un joli vin de garde à déguster à tous les âges de sa vie.

• Médaille d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles 2007
• Prix des Vinalies 2007

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2009/2021 (dégusté en juin 2006)

Très belle robe rouge sombre. Les arômes nombreux et intenses rappellent la cerise, le cassis, la framboise, la mûre avec une pointe de violette.

La bouche a une attaque tout en douceur puis devient ample et onctueuse. Les tanins sont charnus et de très bonne qualité.

Tout ceci donne un exceptionnel vin de garde pouvant être dégusté à tout âge de sa vie.

• Deux Etoiles au Guide Hachette 2007
• Médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants 2006
• Médaille de Bronze au Concours de Mâcon 2006

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2010/2020 (dégusté en juin 2005)

Belle robe rouge aux reflets pourpre-violets, d’une belle intensité colorante. Son nez est ouvert et renferme des arômes de fruits noirs : myrtille, cassis et des notes épicées : réglisse et poivre blanc.

La bouche est grasse et ample avec une trame tannique encore bien marquée dû à son âge.

Très beau vin de garde.

• Citation au Guide Hachette 2006

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2007/2015 (dégusté en juin 2004)

Nez de petits fruits rouges, de violette. La bouche est d’une onctuosité infinie.

• Médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants 2004

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2008/ 2018 (dégusté en juin 2003)

La robe est de couleur rouge sombre presque noire. Arômes de cerise, de cassis, de framboise et de chocolat.

Digne d’un grand vin, ce vin s’appréciera tout au long de sa vie.

• Deux Etoiles Guide Hachette 2004
• 
Médaille d’Argent au Concours des Vignerons Indépendants 2003

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2007/2020 (dégusté en juin 2002)

Millésimes Blancs

Château Lafargue 2015 (blanc)

Très joli nez de Sauvignon avec des notes d’agrumes, un léger toasté provenant de son élevage en barriques vient renforcer la complexité du nez.

La bouche est fraîche en attaque et délivre des notes d’agrumes déjà présentes au nez. Un volume enrobant en milieu de bouche, une très belle longueur en finale, des arômes de zestes d’agrumes et de pomelos en font déjà un magnifique vin blanc.

• Médaille d’Argent au Concours Mondial du Sauvignon, 2017

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2018/2028

Château Lafargue 2013 (blanc)

Belle couleur pâle. Un nez expressif dominé par les agrumes comme l’orange et le citron, avec une légère note boisée.

La bouche est crémeuse avec une belle rondeur et de l’ampleur. Elle offre des arômes de fruits blancs, d’agrumes mais aussi des arômes floraux qui apportent beaucoup de finesse.

Ce vin, bien équilibré, va gagner en complexité aromatique avec le temps.

• Médaille d’Or au Concours Mondial du Sauvignon 2016
• Médaille d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles 2016
• Médaille d’Argent au Concours de Bordeaux Vins d’Aquitaine 2016
• Prix des Vinalies 2016

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2017/2025 (dégusté été 2015)

Château Lafargue 2013 (blanc)

Belle couleur aux reflets jaune paille et quelques reflets émeraude, un premier nez d’agrumes confits, puis à l’agitation, le Sauvignon Blanc s’exprime pleinement.

En attaque, la bouche est sur la fraîcheur, puis la structure du vin remplit pleinement la bouche et finalement, le grillé de l’élevage en barriques s’exprime avec beaucoup de fraîcheur et de longueur.

Un joli vin blanc de garde et surprenant.

• Grand Prix d’Excellence des Vinalies 2015
• Médaille d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles 2015
• Médaille d’Argent au Concours Mondial du Sauvignon 2015

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2016/2025 (dégusté été 2014)

Château Lafargue 2012 (blanc)

Le millésime 2012 retrouve la tradition au Château Lafargue avec une parfaite maturité que l’on retrouve dans des arômes de fleurs blanches et de fruits exotiques, le tout complexé de notes légèrement vanillées et toastées.

La bouche est fraîche et ronde à la fois, la longueur est exceptionnelle grâce aux fruits bien mûrs qui apportent la structure sans la lourdeur.

Un très grand vin blanc complexe et plein de charme.

• Médaille d’Or au Concours Bordeaux Vins d’Aquitaine 2014

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2015/2022 (dégusté en août 2013)

Château Lafargue 2011 (blanc)

Ce vin à la robe jaune pâle et aux reflets dorés, exhale au nez des arômes de fleurs blanches, de beurre frais mais aussi de melon et de pêche jaune.

En bouche c’est un vrai vin de séduction, charmeur, qui nous enveloppe de douceur et de fraîcheur : là des notes torréfiées apparaissent harmonieusement mêlées à des notes de fruits : groseilles à maquereaux, amande, pêche jaune.

Ce vin pourra être savouré dans sa jeunesse pour sa fraîcheur et sa douceur aromatique.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2014/2020 (dégusté en août 2012)

Ce vin est vêtu d’une robe jaune pâle aux reflets dorés.

Son nez est d’une belle complexité et subtilité : aux arômes de fruits frais (pêche blanche, pample-mousse, ananas frais) se mêlent des arômes de fruits plus compotés (abricot, pêche jaune) et des épices (poivre blanc, vanille) le tout sur fond de pain grillé.

La bouche est fraîche et ronde dominée par des notes d’agrumes et de litchis qui donne une très belle longueur.

Peut mériter une année de vieillissement.

• Médaille de Bronze au Concours Bordeaux Vins d’Aquitaine 2012
• Une Etoile au Guide Hachette 2013

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2013/2019 (dégusté en juillet 2011)

Vin à la robe jaune pâle et aux reflets dorés.

Son nez envoûtant est un mélange subtil de notes empyreumatiques (pain toasté et pointe de vanille), puis d’arômes floraux (fleurs d’acacia, fleurs de tilleul), puis c’est le fruit qui prend le relais (pamplemousse rose, ananas).

Sa bouche, où se mêlent des arômes de pêche blanche, de pamplemousse rose soutenu par un boisé subtil et élégant, est suave et fraîche dès l’attaque puis continue sur de la douceur.

Un vin frais, riche et soyeux, apte à vieillir quelques années harmonieusement.

• Médaille d’Argent au Concours des Vignerons Indépendants 2011

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2012/2022 (dégusté en juillet 2010)

Ce vin porte un belle robe jaune pâle avec des nuances dorées.

Son nez est envoûtant et complexe : des arômes de banane fressinette, de mangue et de pêche jaune surprennent ainsi que la persistance aromatique en bouche et l’apparition d’autres types d’arômes : pêche blanche, agrumes, surtout le pamplemousse rose, ainsi qu’une pointe de vanille.

La bouche est longue et prolongée par la minéralité.

Harmonie et personnalité pour ce séduisant blanc.

• Médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants 2010
• Médaille d’Or au Concours Mondial du Sauvignon 2010
• Prix des Vinalies 2010
• Deux Etoiles au Guide Hachette 2011

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2011/2021 (dégusté en août 2009)

Vin à la robe jaune pâle aux reflets or.

Un bijou d’arômes : nez subtil et complexe de pêche blanche, litchis, groseilles à maquereau, pain grillé et zeste de pamplemousse.

Bouche raffinée : sucrosité en attaque, volume en milieu et retour aromatique d’agrumes en finale.

Grand blanc de garde complet et complexe.

• Médaille d’Or au Concours Agricole de Paris 2009
• Médaille d’Argent au Concours Bordeaux Vins d’Aquitaine 2009
• Prix des Vinalies 2009

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2010/2018 (dégusté en août 2008)

Très belle robe jaune aux reflets dorés. Nez très intense : café grillé, pain brioché, note de fleurs et de fruits blancs avec subtilité et finesse.

Fraîcheur, complexité et sucrosité pour sa bouche aux notes d’agrumes, de pêche jaune et pointe de poivre blanc.

Un grand vin qui va encore se bonifier.

• Médaille d’Or au Concours Agricole de Paris 2008
• Médaille d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles 2008
• Prix d’Excellence des Vinalies 2008

Quand boire le Château LafargueExcellent à boire 2008/2017 (dégusté en août 2007)

Robe jaune pâle aux reflets dorés à la brillance cristalline. Nez intense dominé par des notes de toasté et de pain grillé auxquelles se mêlent des arômes d’aneth, de figue et groseilles à maquereau.

Belle minéralité en bouche tout en fraîcheur et en douceur.

Vin bien équilibré qui prendra en complexité et en finesse au fil du temps.

Quand boire le Château LafargueExcellent à boire 2007/2015 (dégusté en août 2006)

Millésimes Rouges Prestige

Château Lafargue Prestige 2015

Une très belle Cuvée promise à un bel avenir : fraîcheur, élégance, puissance, finesse et persistance caractérisent cette superbe cuvée Prestige.

• Médaille d’Or au Concours Mondial de Bruxelles 2018

A garder +/- 2024/2042

Château Lafargue Prestige 2014

Très belle couleur rubis éclatant qui exprime la jeunesse et la fraîcheur. Un nez raffiné où se mêlent épices, fruits rouges frais et une note vanillée. La bouche est dense et gourmande dotée de tanins très suaves.

Un vin riche et gourmand à conserver quelques années pour qu’il s’exprime pleinement.
A carafer jeune.

• Médaille d’Argent au Concours des Vignerons Indépendants 2017

A garder +/- 2019/2034

Château Lafargue Prestige 2012

Robe rubis profond. Le nez est séveux avec des fruits rouges et noirs, de la réglisse, du caramel et une légère note toastée.
Un vin constant sur la puissance depuis l’attaque en bouche jusqu’à sa jolie finale tannique.
D’une grande richesse, il retient ses atouts mais le potentiel est là… A retrouver dans quelques années.
A carafer jeune.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2017/2030

Château Lafargue Prestige 2010

Robe soutenue, un nez complexe de fruits rouges et noirs accompagnés d’un bouquet de pain grillé et de vanille.
Un vin à la structure tannique importante et bien équilibrée.
Une jolie bouche, charnue et pleine dominée par la griotte.
A carafer jeune.

• Médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants 2013

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2017/2030

Château Lafargue Prestige 2009

Belle robe sombre, un nez de fruits noirs et de vanille.
La matière repose sur de solides tannins, à la fois riches et souples.
Un vin charnu, très équilibré au palais dominé par les fruits rouges et la truffe.
A carafer jeune.

• Une Etoile au Guide Hachette 2013

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2016/2030

Millésimes Rouges Dauphin du Château Lafargue

Dauphin du Château Lafargue 2016 (rouge)

Une belle robe rubis. Un nez de fruits noirs mûrs.
La bouche est fine et fruitée et s’appuie sur des tannins très fins et soyeux.

• Médaille d’argent Concours de Bordeaux 2018

A garder +/- 2019 et 2029

Dauphin du Château Lafargue 2015 (rouge)

Une belle robe rubis. Un nez parfumé mêlant des notes d’épices, de zan et de pivoine.
La bouche est fine et fruitée et s’appuie sur des tanins très fins et soyeux.

A garder +/- 2019 et 2029

Dauphin du Château Lafargue 2014 (rouge)

Une belle robe rubis. Un nez parfumé mêlant des notes d’épices, de zan et de pivoine.
La bouche est fine et fruitée et s’appuie sur des tanins très fins et soyeux.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2018/2028

Dauphin du Château Lafargue 2013 (rouge)

Une belle robe rubis. Un nez parfumé mêlant des notes d’épices, de zan et de pivoine.
La bouche est fine et fruitée et s’appuie sur des tanins très fins et soyeux. Un vin plaisir.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2015/2021

Dauphin du Château Lafargue 2012 (rouge)

Ce vin à la parure rouge vif présente un nez finement boisé aussi flatteur que sa robe : notes de fruits rouges mûrs, de cerises et de vanille.
En bouche, c’est une gourmandise : ampleur, volume et sucrosité ancadrés par des tanins bien intégrés.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2015/2021

Dauphin du Château Lafargue 2012 (rouge)

Ce vin à la parure rouge vif présente un nez finement boisé aussi flatteur que sa robe : notes de fruits rouges mûrs : cerises, prunes, ainsi que des épices : poivre gris et réglisse.
En bouche, c’est une gourmandise : ampleur, volume et sucrosité encadrés par des tanins bien intégrés.

Quand boire le Château LafargueA boire +/- 2015/2021