L’appellation Pessac-Léognan

Historique de l’appellation

Correspondant à la partie nord des Graves, la région de Pessac-Léognan est aujourd’hui une appellation communale.
Sa création, qui aurait pu se justifier par son rôle historique (c’est l’ancien vignoble périurbain qui produisait les clarets médiévaux), s’explique par l’originalité de son sol. Les terrasses que l’on trouve plus au sud cèdent la place à une topographie plus accidentée.

 

Le secteur compris entre Martillac et Mérignac est constitué d’un archipel de croupes graveleuses qui présentent d’excellentes aptitudes viti-vinicoles par leurs sols composés de galets très mélangés et par leurs fortes pentes. Ces dernières garantissent un très bon drainage.

 

En 1855, Haut-Brion fut le seul château non médocain a être classé. En 1959, 16 crus de Graves furent classés, tous se trouvaient dans l’aire de l’actuelle appellation communale. Le 9 septembre 1987, l’appellation Pessac-Léognan est créée par décret du Ministère de l’Agriculture. Un quart de l’appellation est concerné, à savoir les communes de Cadaujac, Canéjan, Gradignan, Léognan, Martillac, Mérignac, Pessac, Saint-Médard d’Eyrans, Talence et Villenave d’Ornon.

 

Malheureusement, ce terroir unique situé à la proche périphérie de Bordeaux est agressé depuis des décennies par l’urbanisation.

Carte des appellations de vin de Bordeaux
Château Lafargue, vin de graves, Pessac-Léognan

Topographie de l’appellation

Le terroir se compose de terrasses construites par la Garonne, lors de grandes crues millénaires qui ont apporté une grande variété de débris caillouteux, venus parfois de très loin, notamment des Pyrénées.
Les Graves de Pessac-Léognan reposent donc sur un sous-sol d’argile, de sable, d’alios, de calcaire et de faluns. Ces graves composées de graviers et galets roulés par les eaux, ont une épaisseur variant d’une vingtaine de centimètres à trois mètres et plus.

 

Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave redistribue progressivement la chaleur sur les grappes. Les dépôts de graves forment des croupes parfaitement bien dessinées dans le paysage, bénéficiant d’une excellente exposition avec des pentes toujours assez fortes pour assurer un drainage naturel.
Ce drainage est renforcé par un réseau hydrographique important de petits cours d’eau et d’affluents de la Garonne.

Les vins

Les vins rouges possèdent les caractéristiques générales des Graves tout en se distinguant par leur bouquet, leur velouté et leur charpente.

Quant aux blancs secs, ils se prêtent tout particulièrement à l’élevage en fûts et au vieillissement qui leur permet d’acquérir une très grande richesse arômatique, avec de fines notes de genêt et de tilleul.

Château Lafargue appellation Pessac-Léognan